Investir

Comment défiscaliser en investissant en Outre-Mer ?

Depuis 2017, en réalisant un investissement dans les départements d’Outre-Mer (ex-DOM-TOM), vous profitez de réductions fiscales importantes. Ces mesures incitatives sont même meilleures que celles proposées en métropole ! Un tel constat s’explique par la volonté de la France de favoriser le développement économique de ces régions éloignées. Aujourd’hui, on vous présente les différents dispositifs fiscaux sur lesquels vous pouvez compter en investissant en Outre-Mer : Pinel, Girardin industriel…On vous dit tout !

Défiscalisation Outre-Mer : votre résidence principale défiscalisée en 2021

Présentant beaucoup de similarités avec la loi Pinel classique, la loi Pinel Outre-Mer vous fait profiter de réductions d’impôt très avantageuses. Le principe est le même : vous achetez un bien neuf, dans une zone à forte tension d’un point de vue foncier, et vous le louez en échange d’une diminution notable des impôts sur le revenu que vous devez verser à l’État. Du moment que vote foyer fiscal paye entre 10 et 20 000 euros par an d’impôts, vous êtes éligible au Pinel Outre-mer.

La durée de location de votre logement doit être de 6, 9 ou 12 ans. Plus la durée est longue, plus le pourcentage de défiscalisation est important. En Outre-mer, ces pourcentages sont respectivement de :

  • 6 ans : 23 %
  • 9 ans : 29 %
  • 12 ans : 32 %

Les logements concernés par cette loi sont :

  • les logements neufs ou en l’état futur d’achèvement
  • les logements nécessitant des travaux de réhabilitation
  • les acquisitions de locaux que le contribuable transforme à usage d’habitation
  • les logements que le contribuable fait construire

De l’avis de Financière Magenta, le Pinel Outre-mer fait partie des dispositifs de défiscalisation les plus avantageux !

L’investissement dans un Girardin Industriel

Grâce à la loi Girardin industriel, vous pouvez récupérer une partie de vos impôts. Cette loi implique l’investissement dans une société en Outre-Mer, notamment en finançant la location du matériel industriel dont elle a besoin, pour une durée de cinq ans.

Mis en place en 2017, la loi Girardin vous fait profiter d’une réduction d’impôts, qui peut atteindre dans certains cas 130 % du montant de votre placement. Cela veut dire qu’au-delà de réduire vos impôts, vous réalisez une plus-value.

Evidemment, comme c’est le cas pour toutes les autres formes de placements, la solution Girardin industriel comprend un lot de risques. Parmi les risques encourus on retrouve notamment :

  • la compétence de l’initiateur de projet
  • un projet ne correspondant pas aux critères d’éligibilité du dispositif Girardin industriel
  • la défaillance de l’entreprise louant le matériel pendant le bail de location.

Conditions d’attributions

Pour profiter du Girardin Industriel, vous devez répondre à certains critères. On vous les détaille ci-dessous :

  • L’investissement doit avoir été réalisé dans l’un des départements suivants :  l’île de la Réunion, la Martinique, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, les îles Wallis-et-Futuna, les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), Saint-Martin et à Saint-Barthélemy.
  • L’opération doit avoir été réalisée dans le cadre d’une entreprise qui exerce une activité agricole, industrielle, commerciale ou artisanale.
  • L’investissement immobilier doit concerner les logements neufs, construits entre le 21 juillet 2003 et le 31 décembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.