Investir

Tout savoir sur les dispositifs de défiscalisation immobilière en 2022

Vous souhaitez diversifier vos investissements ? Pourquoi ne pas vous tourner vers l’immobilier ? Il existe en effet divers dispositifs qui vous permettent d’effectuer une opération de défiscalisation. Vous pouvez alors bénéficier selon l’avis de Financière Magenta d’une intéressante réduction d’impôts. Découvrez quels sont ces dispositifs !

Les dispositifs pour défiscaliser dans le neuf

Il existe aujourd’hui diverses solutions de défiscalisation qui s’appliquent à l’immobilier neuf.

#1 La loi Pinel

Prolongé jusqu’en 2024, le dispositif Pinel permet d’avoir une réduction d’impôts grâce à la mise en location d’un bien neuf qui doit être utilisé comme résidence principale par le locataire. Il est pour cela nécessaire de respecter plusieurs conditions, comme la localisation, un plafond de loyer ainsi que la durée de location (de minimum 6 ans et 12 au maximum). Il est en outre obligatoire de ne pas dépasser le plafond de 300 000 € d’investissement par personne et de 5 500 € par m² de surface habitable.

La réduction d’impôts peut alors être de 12, 18 ou 21 % du montant de l’investissement en fonction de la durée de location et dans la limite de 63 000 €.

#2 Le dispositif Censi-Bouvard

Le Censi-Bouvard concerne les logements neufs meublés en résidences services. Il permet d’avoir une réduction d’impôts (11 % HT lissée sur 9 ans) mais aussi de récupérer la TVA à 20 %.

Il est pour cela nécessaire de louer le bien immobilier pour une période de 9 ans et son prix ne doit pas dépasser 300 000 €. Ce dispositif est très prisé car il offre un rendement intéressant, allant de 3,5 à 4,25 %.

Les dispositifs de défiscalisation dans l’ancien

Le gouvernement a par ailleurs mis en place des dispositifs de défiscalisation dans l’immobilier ancien.

#1 La loi Malraux

Le dispositif Malraux permet de bénéficier d’une réduction d’impôts à la condition de s’engager à réaliser des travaux dans un logement ancien portant sur l’intégralité de l’immeuble et confiés à un architecte des bâtiments de France. Il convient également de ne pas dépasser 100 000 € par an sur 4 années consécutives.

Le bien doit ensuite être loué en tant que résidence principale pour une période de 9 ans au minimum.

#2 La loi Monuments historiques

Cette loi offre la possibilité de défiscaliser un bien classé Monuments Historiques ou inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Vous pouvez dans ce cadre imputer le montant des travaux d’entretien et de rénovation (et les taux d’intérêts d’emprunt liés). Il est pour cela important de conserver le bien pendant 15 ans au minimum et réaliser les travaux à votre initiative après avoir obtenu une autorisation spéciale ou une déclaration d’utilité publique.

Il est par ailleurs à noter que vous pouvez également avoir une exonération des frais de succession et imputer le déficit foncier sur le revenu global.

Les statuts LMNP/LMP pour les logements meublés

Que ce soit dans l’ancien ou le neuf, vous avez la possibilité de déduire votre déficit foncier et diverses charges, mais aussi d’avoir une exonération de plus-value.

Les statuts de loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP) sont intrinsèquement liés au montant des revenus locatifs perçus.

Découvrez ci-dessous un article pour vous permettre de bien comprendre la gestion de patrimoine immobilier :

La gestion de patrimoine immobilier : ce qu’il faut savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.